Courants d'Ouest ambassadeur

Ambassadeur "Tout commence en Finistère"

Il a quitté Paris pour installer des énergies propres

Pierre Lacoste a fondé il y a 7 ans son entreprise d’installation d’énergies renouvelables, à Quimper. L’homme venait alors de quitter une vie bien différente au coeur de la capitale.

pierre lacoste

Pierre Lacoste, Directeur de Courants d'Ouest.

Il était directeur marketing dans un grand groupe pharmaceutique à Paris. Il y a sept ans, Pierre Lacoste a tout quitté pour s’installer dans le Finistère et créer son entreprise d’installation d’énergies renouvelables. L’homme de 48 ans ne regrette pas son choix. « J’ai divisé mon salaire, mais je suis beaucoup plus heureux. »

Courant d’Ouest est né de là : « En fait, c’est un ami plombier à Douarnenez qui a eu l’idée de créer cette entreprise », explique-t-il. Son ami devient son associé, son projet devient le leur. Ils bénéficient d’une conjoncture favorable. « Au début, nous installions principalement des panneaux photovoltaïques », raconte Pierre. Le tarif de rachat de l’électricité est alors incitatif : 60 centimes le kWh. Les panneaux se multiplient sur les toits des maisons. Les deux hommes saisissent l’opportunité. « Je voulais aller vers les nouvelles technologies. Le marché était déjà important et le renouvelable n’était pas encore très développé en Bretagne. »

La technologie rend ces énergies plus abordables

Mais un an plus tard, c’est la tuile. Une modification de la loi fait passer le tarif d’achat de l’électricité à 40 centimes. Le photovoltaïque devient immédiatement moins rentable. « Ça a complètement cassé le marché. » Pierre et son associé rebondissent et développent l’installation d’autres sources d’énergie : les panneaux solaires thermiques (pour l’eau chaude et le chauffage) et surtout des pompes à chaleur. « Avant 2010, ce système était peu utilisé parce que bruyant et pas très performant lorsqu’il faisait vraiment froid. Mais la technologie s’est améliorée. »

Aujourd’hui, 80 % des chantiers de Courants d’Ouest sont des installations de pompes à chaleur. Et récemment, Pierre assiste au retour du photovoltaïque. « Les installations permettent désormais l’autoconsommation : le client utilise l’électricité qu’il produit et vend le surplus. Ce qui n’était pas le cas avant et il fallait parfois des années avant d’amortir le projet. » « Pour la plupart, nos clients sont des gens qui viennent d’acheter une maison et qui ont prévu un budget rénovation. » Pierre enfile alors sa casquette de conseiller. « On fait une étude de la maison : on regarde l’isolation, la taille des radiateurs, la place dont on dispose pour les machines, le budget du client… Et puis on lui fait une recommandation. »

Guider « ses gars » sur les chantiers

L’installation, c’est plutôt son associé qui s’en charge, avec leurs deux employés. Mais il est fréquent de voir Pierre sur un chantier pour guider « ses gars », les aider si besoin et échanger avec le client. « Je m’occupe aussi des relations avec les fournisseurs, de trouver les meilleurs produits au meilleur prix, de la comptabilité et la gestion de l’équipe… » Un quotidien qui lui plaît bien, loin de l’air pollué de la capitale.

Source : Ouest France - Lundi 9 octobre 2017

photo Ouest France

Marc Le Reun, directeur de Kervahut chauffage et directeur technique de Courants d'Ouest, et Pierre Lacoste, directeur de Courants d'Ouest, dans leur atelier de la rue Surcouf, à Tréboul.

À Tréboul, deux entreprises artisanales cohabitent sous le même toit. Deux entités différentes qui oeuvrent souvent sur les mêmes chantiers, dans le même esprit de services.

De Bouygues Bâtiment à l'impasse Surcouf

« Pendant six ans, j'étais gestionnaire de chantier chez Bouygues Bâtiment, à Paris intra-muros. Je supervisais les constructions boulevard des Italiens ou boulevard Haussman, par exemple. »Avant de reprendre l'entreprise Kervahut à Tréboul, le Loctudyste Marc Le Reun a connu un sacré parcours professionnel. Après cette étape parisienne, il rejoint la Provence Côte d'Azur, toujours au sein du groupe Bouygues, mais côté Télécoms cette fois.

Dès lors, le retour au pays sera progressif, avec une étape à Nantes et à Saint-Nazaire :« J'ai fait le choix de voler de mes propres ailes. J'ai saisi l'opportunité du départ à la retraite d'Yves Kervahut pour reprendre l'entreprise, il y a six ans. »Avec les trois salariés, Marc Le Reun poursuit l'activité initiale : installation et entretien chauffage, électricité, sanitaires et plomberie.

Grand virage en 2010

Marc Le Reun et son équipe travaillent majoritairement dans le domaine de la rénovation. Pour suivre les évolutions et respecter les nouvelles législations reconnues par le Grenelle de l'environnement, le chef d'entreprise se forme : Qualigaz, Qualisol (sol-air thermiques), QualiPV (photovoltaïque) et Qualipac (pompes à chaleur).

Aussi, en 2010, afin de répondre aux demandes de la clientèle dans les domaines des énergies renouvelables et du photovoltaïque, l'artisan s'associe à Pierre Lacoste pour créer la société Courants d'Ouest.« Je ne pouvais pas me développer tout seul »,précise Marc Le Reun. Leur mission ?« Rechercher la meilleure solution pour le client. Nous sommes les seuls artisans du secteur à proposer du clé en main sans aucune sous-traitance »,soulignent les deux associés.

Deux sociétés indépendantes sous le même toit, l'une dans le domaine des équipements traditionnels, l'autre dans les énergies renouvelables, qui se complètent sur les chantiers et qui comptent à elles deux huit à neuf salariés.

Pompes à chaleur et chauffe-eau solaires

L'année 2010 sera marquée par un véritable engouement pour le photovoltaïque. Mais le moratoire imposé de décembre 2010 à mars 2011 va quelque peu secouer la filière.« Il fallait recadrer le marché,reconnaissent les deux professionnels.Les prix de rachat de l'électricité étaient beaucoup trop élevés. »

Les abus, tant au niveau du coût du rachat d'électricité que des prix des installations, jettent un froid sur le photovoltaïque. Cette période délicate provoquera une exigence de confiance entre clients et installateurs :« On gère le dossier administratif, on installe et on raccorde. C'est notre spécificité locale »,se félicitent Marc Le Reun et Pierre Lacoste.

Même si la forte diminution du coût des matériaux a incité à la reprise du photovoltaïque, la majorité des chantiers assurés par Courants d'Ouest concerne désormais l'installation de pompes à chaleur et chauffe-eau solaires. Chantiers assurés désormais dans un rayon de 50 km autour de Quimper.

À raison d'un retour sur investissement estimé entre 3 et 7 ans, le surcoût initial inhérent au choix de l'énergie renouvelable est vite rentabilisé :« Et ça va se populariser rapidement »,concluent, confiants, Marc Le Reun et Pierre Lacoste.

Source : Ouest France - édition du 18-07-2013

 

Courants douest OF 050413

Article-telegramme-Avril-2013 

Retrouvez l'article paru dans le Télégramme le 17 juin 2010 lors de la création de Courants d'ouest.

article-telegramme-17-juin

Courants d'Ouest - Energie renouvelables et photovoltaïque

QUIMPER
29, avenue de la Gare

DOUARNENEZ
33, rue Louis Pasteur

Nos certifications : QualiPAC - QualiSOL - QualiPV

Contactez-nous

Renseignements / Devis gratuit

Tél. 02 98 11 43 50